Et si un obstacle devenait une opportunité ?

Et si un obstacle devenait une opportunité ?

La réalité des dernières semaines, et des semaines à venir, nous ramène à une évidence : la vie est tout sauf un long fleuve tranquille ! Elle est surtout imprévisible. La preuve, un virus, inconnu il y a 3 mois, va remettre en cause toutes nos certitudes, nos convictions, nos habitudes, nos organisations, etc. Il y aura un jour d’après, mais il ne ressemblera pas au jour d’avant. Bill GATES l’affirmait, il y a quelques années : « La vie est injuste. Habituez-vous. » Il avait grandement raison. La vie est parfois dure. Et alors ? La question n’est pas de savoir si, et pourquoi, la vie est tout sauf un long fleuve tranquille. La question est de savoir quelle sera votre réaction face aux obstacles, aux difficultés, aux imprévus.

Qu'allez vous choisir de faire ?

Vous choisissez de fermer les yeux ? L’obstacle ne sera plus dans votre champ de vision, mais cela ne veut pas dire qu’il aura disparu. Il réapparaîtra lorsque vous ouvrirez les yeux de nouveau. Ou, alors, il vous frappera de plein fouet pendant que vous vous serez volontairement mis dans l’obscurité et le déni.

Vous choisissez de fuir ? Pourquoi pas, vous vous éloignez d’un danger. Mais êtes-vous sûr de ne pas vous précipiter vers un autre ? De plus, est-ce que vous avancerez vers votre objectif en fuyant ? Vous savez ce que vous voulez fuir, mais savez-vous vers quoi vous voulez aller ? Fuir est un choix, ce n’est pas une solution. Fuir vous met en mouvement mais vous éloigne de votre objectif. Est-ce ce que vous voulez ?

Vous pouvez choisir de baisser les bras, d’abandonner, de laisser les autres s’en occuper. Pas d’efforts, pas d’engagement, pas de responsabilités. Tranquille, quoi ! Mais, à votre avis, que se passera-t-il si vous baissez les bras ? Vous subirez les événements, et les conséquences de ces événements. Vous subirez les décisions des autres, et vous subirez les conséquences de ces décisions. Et je vous laisse deviner ce que vous récolterez…

Quelle est la bonne attitude à adopter ?

Alors, que faire lorsqu’un obstacle se dresse devant vous ? Déjà, l’affronter ! Ne pas fermer les yeux, ne pas fuir, ne pas baisser les bras. Puis, changer votre état d’esprit. Un problème est un problème si vous avez décidé qu’il était un problème. Un problème n’existe pas. Une situation existe. De la manière dont vous allez appréhender cette situation, vous la qualifierez de problème… ou d’opportunité. Dans le premier cas, cela générera de la peur, de l’anxiété, du découragement. Et ces sentiments vous amèneront à agir en conséquence. Vous éviterez tout ce qui vous fait peur, vous chercherez avant tout à être rassuré, vous baisserez les bras, vous ne ferez pas les efforts car vous estimerez que cela n’en vaudra pas la pleine. Dans le deuxième cas, vous aurez conscience que la peur ne sert pas à grand chose et ne résout pas le problème. Vous chercherez alors des solutions, et vous vous rendrez compte, qu’en fait, il y a des opportunités à saisir, que vous n’auriez pas vu si vous vous étiez laissé aveugler par la peur, et encore moins saisir si vous aviez fui ou baissé les bras.

En fin de compte, tout dépend de vous, de la vision des choses que vous déciderez d’avoir, du comportement que vous choisirez d’adopter, des sentiments que vous accepterez d’avoir. Une situation, comme celle que nous vivons actuellement, est un problème ou une opportunité. C’est à vous de jouer ! 💪💪


Votre motivateur préféré 😎

 
Philippe Guittet

Comments are closed.