Pourquoi LinkedIn ne permet pas de trouver un emploi ?

 

Régulièrement, sur le réseau LinkedIn, je vois passer des messages « Avez-vous déjà trouvé un job grâce à LinkedIn ? » et dans les nombreux commentaires, on peut lire une majorité de NON. C’est un fait !

Vous êtes nombreux à ne pas savoir utiliser LinkedIn comme un Réseau Social.
Et de ce fait, vous ne trouverez pas d’opportunité à la hauteur de vos exigences.
Vous quitterez le réseau en hurlant à qui veut l’entendre que c’est un réseau de M****, qu’il n’y a pas d’entraide, ni emploi à la clé… Parce que oui, le véritable problème est bel et bien là !
LinkedIn est un OUTIL, et non une fin en soi.
Cet outil, il faut apprendre à le manier correctement pour espérer des résultats.

Le jardinier, pour avoir des fruits, doit d’abord préparer le terrain avant de planter des graines dans le jardin, l’entretenir, en prendre soin et veiller à faire grandir les jeunes pousses pour qu’elles deviennent un arbre fruitier prospère et abondant.
Et même après la récolte, il continuera à prendre soin de son arbre en prévision des fruits de la saison suivante.  
Et bien le réseau, sur LinkedIn ou ailleurs, c’est pareil ! Capito ?

Je vais donc vous faire profiter de quelques astuces.
Tout d’abord, je vais revenir sur quelques principes de base liés à votre profil (les B.A.BA comme ils disent).
Puis, nous aborderons quelques conseils qui doivent vous permettre d’améliorer votre présence et représentation sur les réseaux (votre personal branding en somme).

La base de la base sur LinkedIn :

Je vais être brève, parce qu’il n’y a pas de quoi polémiquer ou négocier sur ces points.
C’est N.N. (Non Négociable un point c’est tout !).

Une photo tu ajouteras

Pas celle de ta carte d’identité, personne ne l’aime, même pas le douanier.
On veut une photo professionnelle qui invite à la rencontre et qui donne envie de t’ajouter aux contacts.
C’est valable également pour une photo d’arrière plan.

Un titre tu indiqueras

Quel job cherches-tu ? Quelle est ta spécialité ? Ta mobilité ?
Pense encore aux mots clés ! 

Un résumé tu écriras

Tu te présentes en 5 à 10 lignes pour nous dire pourquoi tu es là et ce que tu peux apporter à une entreprise.
Tu termines par un rappel de ton mail/Skype pour que l’on puisse te contacter rapidement !

Tes coordonnées tu complèteras

Email, téléphone, Skype, tu peux tout mettre, ça nous aidera à te joindre si ton profil nous intéresse (oui, nous, les méchants recruteurs)

Ton expérience à jour tu metteras

Essaye de faire coïncider les dates avec celles de ton CV.
Fais en sorte d’avoir les bons mots clés (check les offres et fiches métiers), ajoute tes résultats... 

De ta formation, fier/ère tu seras

N’hésite pas à mettre les MOOCs que tu viens de suivre pour avertir que tu continues à te former, c’est une qualité toujours appréciée !

Recommandations, tu demanderas

Tu as des reco' papiers, c’est mignon, mais si tu pouvais les avoir sur LinkedIn ce serait plus sympa et ça montre que les gens n’ont pas peur d’afficher leur soutien pour toi car tu es un/e vrai/e professionnel/le reconnu/e !
(Dans la check-list du recruteur tu viens de gagner 2 points grâce à ça).

Tes compétences, tu valoriseras

Ce n’est pas le nombre de « like » qui compte à côté de tes compétences, c’est la compétence en tant que telle, car c’est un mot clé et c’est exactement ce que recherche un recruteur sur un profil : les mots clés !
En plus, tu peux les déplacer et les classer dans l’ordre de tes priorités.
On est d’accord sur le fait que Word c’est pas celui qui doit arriver en premier ?

Des fan-pages, tu likeras

 Tu vas suivre l’actualité des personnes et des pages qui t’intéressent.
Ça s’appelle de la veille Monsieur /Madame et tu es prié/e d’en faire si tu veux être plus malin/e que les autres !

Ton URL, tu raccourciras

Tout le monde dispose d’une URL de profil, mais certain/es oublient d’enlever les chiffres et ainsi de la personnaliser.
Va dans les paramètres pour modifier l’URL de ton profil public.

Vous êtes toujours avec moi ? Ok, on continue !

Maintenant que vous avez un profil digne de ce nom, les propositions de job ne vont pas tomber toutes seules.
Sauf si vous êtes un Datascientist qui vient de mettre à jour son profil…

Votre profil est à jour, félicitations, vous êtes un/e membre présent/e sur LinkedIn comme peuvent l’être 8.000.000 d’autres sur ce même réseau.
La question qui se pose désormais, c’est comment être vu/e et reconnu/e ?

Être vu/e et reconnu/e sur LinkedIn

Je vais vous donner une liste de conseils, recommandations, avis sur comment être vu/e et reconnu/e sur LinkedIn, avec pour finalité le retour à l’emploi !

Être patient

Lorsque vous sollicitez quelqu’un sur LinkedIn, vous espérez qu’il vous réponde dans la journée, au mieux dans la semaine. Sachez que tout le monde ne fonctionne pas à la même vitesse… 
Vous attendez et de ce fait, vous vous impatientez très vite, parce que vous, vous avez le temps, et que le temps vous aimeriez l’accélérer pour aller plus vite. 
Celui qui reçoit votre demande n’a pas nécessairement la même position que vous. Il voit le temps passer trop vite, et lui, au contraire de vous, voudrait le ralentir pour pouvoir tout faire.

Contact avec les recruteurs

Si vous le faites de vous-même, sans que le recruteur ne vous sollicite, déjà arrêtez de lui balancer votre CV sans qu’il ne le demande.
Essayez déjà d’inspirer confiance et de susciter la curiosité du recruteur. S’il est intéressé, il regardera votre profil et vous demandera un CV. Sans quoi, vous spammez sa messagerie sur LinkedIn.
Pour info, j’ai reçu 219 messages sur ma messagerie LinkedIn en mars et comme LinkedIn ne permet pas une gestion optimale des messages, autant vous dire que je n’ai pas pu répondre à tout le monde…

Rencontrer des gens

Lorsqu’un membre du réseau souhaite vous rencontrer,
il va vous donner conseils, informations et parler de lui
La flatterie devrait vous ouvrir beaucoup de portes, quoi que certains en disent.
L’ego de votre interlocuteur est gonflé à bloc : vous lui demandez des conseils. Il va donc parler, parler, parler… Les gens adorent parler d’eux et de ce qu’ils connaissent quand on flatte un peu leur ego.
Mais vous aussi, vous pouvez lui donner quelque chose, que ce soit des infos sur son secteur, un concurrent ou tout simplement de la reconnaissance pour le temps accordé et ses précieux conseils (#ReFlatterie).

Liker et commenter des publications

Faites-vous remarquer des employeurs potentiels et des recruteurs en likant et commentant des publications de votre réseau.
Vous aimez une publication de votre réseau, en la likant c’est tout votre réseau qui le voit, puis une personne like votre post, c’est à son réseau de le voir, puis au réseau de son réseau, etc.
La portée de votre commentaire peut vite prendre une ampleur considérable. Certains de mes posts sont vus 85.000 fois en une semaine à force d’être vus et commentés.
J’agrandis ainsi mon réseau sans beaucoup d’efforts.

Pas d'amalgame

LinkedIn est un réseau professionnel et doit le rester.
On ne doit pas y polémiquer sur les religions ou la politique car les gens ont très vite tendance à s’emporter sur un réseau.
Les mots s’écrivent plus vite à chaud qu’à tête reposée… et une fois écrit, ça reste longtemps, longtemps, longtemps

Tenir au courant son réseau

Si quelqu’un de votre réseau vous donne une information, un contact, la moindre des choses c’est de le tenir au courant et de le remercier.
Ça parait évident, mais ça l’est rarement.
Je connecte parfois des jeunes entrepreneurs entre eux et rares sont ceux qui reviennent me dire ce qu’ils deviennent.
Du coup, le suivant qui vient me demander quelque chose, je suis moins encline à l’aider

Professionnel à professionnel

Vous êtes sur un réseau, ce qui signifie que vous devez vous comporter en professionnel. Ça tombe bien, normalement, c’est ce que vous êtes ? Isn’t it ?
Ce que je sous-entends, c’est qu’il est hors de question de quémander un emploi à une personne en poste.
De toute façon, si vous le faites ainsi, elle ne vous aidera pas, question de bon sens pour elle. « Si j’aide une personne qui cherche un emploi et que ça se passe mal, c’est mon job qui est en danger ». OK ?
Et oui, c’est pas cool, oui, les mentalités devraient changer, et blablabla, on va difficilement changer les postures mentales de tous les concitoyens…
Enfin, on va y aller doucement : )

Un projet à la fois

 Vous allez communiquer sur un projet à la fois auprès d’une cible à la fois. Vous cherchez dans la communication mais aussi le marketing voire le commercial.
La plupart des recruteurs veulent vous mettre dans des cases.
Si vous arrivez avec une recherche aussi vague, ça ne leur plaira pas. Ciblez le projet par rapport à l’interlocuteur. Vous serez ainsi beaucoup plus efficace.

Partager du contenu de qualité

Il ne suffit pas d’écrire que vous cherchez un job comme on peut le voir parfois.
Je vous recommande de faire une veille liée à votre secteur et métier et de partager les articles intéressants que vous trouvez en les commentant à bon escient.
SCOOP.IT peut vous aider dans votre veille, mais vous pouvez aussi suivre des bloggeurs, des influenceurs de votre domaine et partager ce qu’ils disent et pensent en ajoutant votre grain de sel.
En taggant l’auteur, vous pourrez vous faire remarquer et celui-ci pourra sans doute vous donner des contacts et conseils à son tour.

Écrire des articles

LinkedIn PULSE est un outil très efficace pour se faire remarquer.
Vous pouvez écrire des articles sur des sujets tellement variés, les partager à votre réseau et suivre la portée de la publication.
Quel sujet me direz-vous ? Vous pouvez présenter les 3 ou 4 meilleurs articles que vous auriez trouvé lors de votre veille, présenter une innovation qui vous interpelle et qui est en lien avec le métier que vous recherchez, ou encore, partager votre point de vue comme je le fais à l’instant !

Vous le constatez, LinkedIn est un outil formidable parmi tant d’autres.

Je vous ai parlé de TwitterFacebook (liens à l’appui) et maintenant LinkedIn.
Ce sont des outils, il faut donc apprendre à les manier au bon moment et de la meilleure façon possible.
Comme dirait Nicolas G. « Ce n’est pas parce que tu as un outil que tu es un bon bricoleur ».

Lorsque je rencontre des candidats, certains me disent « je suis un très bon communicant » et je réponds : « qu’est-ce qui me le prouve ? ».
Ce que je veux dire, c’est que si le candidat avait des comptes Twitter ou LinkedIn bien optimisés, sur lesquels il aurait partagé ses connaissances et son expertise, je ne me poserais pas de questions.
Cependant, aujourd’hui, beaucoup utilisent les réseaux sociaux pour « voir » les autres et attendre le prophète…
Mais rares sont ceux qui savent être vus et reconnus ! Et ce sont ceux-là que l’on a tendance à chercher et à recruter.
À bon entendeur…

Et au plaisir de vous « voir » ici ou là !
Bonne journée,

Sans titre

Amélie FAVRE GUITTET