Recruter un chômeur ? Ah non, très peu pour moi !

Tous les mois les statistiques tombent… la courbe du chômage ne s’inverse pas. Et comme tous les mois, tout le monde s’indigne :

« Mais que fait l’Etat ? »

« Ah ces sal*** de patrons qui n’engagent pas »

« C’est la faute de Pôle Emploi, ils ne servent à rien »

 » Personne ne veut donner sa chance à un jeune diplômé »

« Les seniors c’est chiant à gérer et ça fait que râler »

 » Je ne veux pas d’un emploi aussi peu payé »

« Ce sont les quotas qui nous tuent »

« Le recrutement prédictif ou par compétences devrait nous sauver »

 » Mon parcours est atypique, personne ne le comprend »

« Les recruteurs sont racistes, on devrait imposer le CV anonyme »

Bla bla bla bla… et chaque mois je m’énerve, au grand dam de mon Mari (coucou chéri <3), heureusement, certains me connaissent bien, tandis que d’autres commencent à être habitués à mes coups de gueules ^^

Notre France, ce pays de schizophrène (mot compte triple au Scrabble) !

Pourquoi ? Simple, tout le monde se renvoie la balle.

Des solutions il en existe, et elles ne sont pas si compliquées à mettre en place.

Il faut que/y a qu’à/faut qu’on… non, il serait judicieux (comme disait mon ancienne chef) que pour une fois on se pose intelligemment pour réfléchir à des solutions qui conviendraient à tout un chacun.

Mais dans un premier temps, mettons à mal les stéréotypes sur les chômeurs :

Stéréotype 1 :

Chômeur : nom masculin qui ne signifie pas que la personne reste le cul sur le canapé toute la journée à jouer aux jeux vidéos ou à manger du Nutella.

Stéréotype 2 :

Chômeur ne signifie pas « moins opérationnel », bien au contraire !!

Nombreux sont les candidats qui en période de disette, décident de faire des formations, des MOOC, des séjours linguistiques pour rester UP TO DATE justement ! Bien plus, parfois qu’un salarié qui s’encroûte dans son job et ne cherche plus à innover son quotidien.

Stéréotype 3 :

Chômeur ne veut pas dire INACTIF : et oui, là encore, je connais des candidats qui font du bénévolat dans des associations ou qui partagent l’aventure entrepreneuriale de leur conjoint-e, ou s’associent (donc souvent non salariés) avec un-e créateur d’entreprise pour booster son démarrage d’activité… Ils font, mais ne sont pas salariés.

Stéréotype 4 :

Chômeur ne veut pas dire MOINS CHER : vous ne perdez pas de la « valeur » en étant sans emploi… vous êtes juste en « pause » et vous attendez le bon moment pour remonter dans le bus. Alors, oui, le recruteur va jouer dessus, mais une fois de plus, à vous de défendre le steak (#JaimeLaViande) et de prouver à votre interlocuteur que vous savez faire, voulez faire et plus si affinités !

 

Depuis 2 ans, je dirige l’agence MADIRCOM. www.madircom.com

Certains vont dire que c’est juste un cabinet de recrutement parmi les autres, mais moi je dis NON, NON, NON !

Pourquoi ? Outre les raisons liées à notre modèle économique (paiement au succès et garantie de la période d’essai), notre objectif, MON objectif est de positionner prioritairement des demandeurs d’emploi sur mes jobs à pourvoir !

Et oui, je me refuse de « chasser » un candidat en poste (il est bien au chaud, qu’il y reste), et de lui proposer d’aller voir ailleurs si l’herbe est plus verte.

Je suis peut-être trop « bisounours » mais j’ai des convictions !

Je suis convaincue que l’on peut embaucher un demandeur d’emploi dans une startup, TPE ou PME, réussir son intégration et faire prospérer le business de l’entreprise.

Je suis convaincue que l’intergénérationnel fonctionne dans les entreprises, petites ou grandes, à partir du moment où tout le monde y met du sien. La direction doit aussi s’impliquer, faciliter les démarches, encourager les initiatives entre services, la collaboration et le partage des savoirs…

Je suis convaincue qu’avec tous les outils, méthodes et partenaires efficaces on peut aider les gens à trouver le job de leur rêve ! Visitez http://www.workuper.com/ vous serez conquis !!

Je suis convaincue que si les politiques nous laissaient faire un peu plus notre job et arrêtaient de nous balancer des programmes et des quotas, on pourrait rassurer les entreprises qui ont besoin de recruter.

Parce que OUI, les entreprises recrutent ! Les STARTUP, TPE et PME sont des entreprises formidables qui ont besoin de vos compétences !

Mais pour y arriver, on est tous responsables…

Prends ton destin en main !

A toi d’aller chercher l’entreprise de tes rêves !

Ne râle pas après les quotas (zut, je viens de le faire), lâche-moi la grappe avec le CV anonyme (c’est une vraie merde, et ça fait 10 ans que je le dis), ne blâme pas Pôle Emploi (ils font ce qu’ils peuvent, même si…), si personne ne comprend ton parcours « atypique » c’est que tu l’as mal expliqué !

Réveille toi ! Des solutions il en existe….

– Fais du bénévolat : ça va t’occuper l’esprit, le corps, te faire connaître, t’aider à réseauter, montrer que tu fais quelque chose, te donner des idées…

– Fais toi remarquer sur Linkedin avec un profil PRO (plllleeeeaaaassee)

Une photo… sinon, moi c’est next ! Je te recrute pas.

Un profil complet : qu’est-ce que tu cherches ? Pourquoi es-tu sur Linkedin ?

Des infos sur ton parcours, des dates cohérentes, un contenu travaillé.

Des projets, des recommandations, des compétences.

C’est si compliqué B***** ?!

– Inscris-toi à des MEET UP pour perfectionner ton anglais, rencontrer des entreprises, se mobiliser entre demandeurs d’emploi, assister à des ateliers communication, faire du macramé…

– Chaque jour, des startups créent des appli ou des plateformes pour faciliter le recrutement : Kudoz, ChooseMyBoss, Fiish, Fuyons la Défense, CornerJob, MyJobCompany, Coopt-time, …

– Cultive toi et partage : des pros font des newsletters dédiées à ton secteur, ton métier, fais l’effort de les lire 🙂 Tu y apprendras certainement quelque chose que tu pourras partager, tu peux même devenir rédacteur web sur certains sites qui recherchent des experts. Sois actif sur les Forums/Salons de discussion, c’est aussi un bon moyen de se faire remarquer du recruteur.

Participe à notre AP-Héros Candidats

pour réussir les entretiens tel un super héros 🙂

C’était pas discret comme placement ? Hein… ouais je sais !

 

Je pourrais encore m’étendre des heures sur le sujet, mais le ton risque de monter 🙂

Pour conclure ce billet un poil coup de gueule, je dirais qu’il est de notre responsabilité à tous de se prendre en main, de faire les choses, d’agir, de se questionner, d’avancer, de rebondir, de tomber, de se relever, de réussir…

Nous avons tous des stéréotypes dans la tête lorsque nous recrutons/sommes recrutés et penser que telle ou telle solution est meilleure qu’une autre est faux.

Une solution est efficace lorsqu’elle fonctionne sur vous…

Mais cette même solution ne marchera peut-être pas sur votre voisin !

A vous de tester ! Ça marche, tant mieux… ça ne marche pas, c’est pas grave, on essaye autre chose ! Mais on ne baisse pas les bras pour autant !!

Côté recruteur, j’ai envie de dire aux entreprises qu’il faut regarder au-delà du CV. Vous nous demandez des compétences, des personnalités, mais au final, vous ne faites que lire le CV alors que l’on vous propose des fiches-résumés où justement on met l’accent sur la personnalité. Faites-nous un peu confiance que diable !

Si effectivement vous ne percevez le recrutement que comme de la « chasse de tête », si pour vous, il n’y a rien de mieux que de « piquer » un salarié chez son concurrent, alors, surtout, mais surtout, ne me contactez jamais !!

Relisez vos annonces… ça aussi ça m’agace !

Vous cherchez le mouton à 5 pattes : la jolie blonde à forte poitrine, qui a 18 ans, Bac+8 avec 10 ans d’expérience, payable au SMIC, polyvalente et corvéable à souhait, pas de mari et pas d’enfant et qui bien sûr ne cherchera jamais à évoluer…

Le nombre de fois où je trouve une annonce qui commence par « 10 ans d’exp exigés » puis retrouve à la fin « junior accepté »… je me dis que la personne en charge du copier-coller n’a pas relu 🙂

Il faudrait revoir la manière de faire les offres, y ajouter des photos, des vidéos, des témoignages de salariés (vous savez, votre fameuse marque employeur)…

Vous n’êtes pas non plus obligés de tout angliciser (alors, oui, c’est vrai, mes annonces aussi sont anglicisées, le cordonnier est souvent le plus mal chaussé).

Le commercial sédentaire est devenu Inside Sales…

La chargée de communication devient Community Manager ou Digital Manager.

La caissière est passée par hôtesse de caisse et devient Employée de caisse.

Le commercial devient Business Developer ou Sales.

Bref, on est dans la surenchère de titres pour se glorifier lors des dîners chez belle-maman le dimanche après-midi… whouuuaa !

Vous voulez de la sincérité chez les candidats ? Bben…commencez par vos annonces ! Arrêtez de vous vendre en 15 lignes (mon entreprise formidable, blablabla) pour vendre un poste en 5 lignes !!! Perso, j’appelle ça de la pub mal déguisée… mais bon, ça ne regarde que moi.

Vous recrutez des vraies gens, avec des vraies valeurs, qui veulent donner un sens à ce qu’ils font, veulent de la reconnaissance, des formations, des évolutions…

Parlez-leur vrai ! Sans langue de bois, sans poudre aux yeux.

Et si finalement le meilleur moyen pour recruter c’était la SIMPLICITÉ 🙂

 Amélie FAVRE GUITTET

Retrouvez l’article sur Linkedin pour interagir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *